Formation «Promoting Entrepreneurial Skills through formal and non-formal Activities»

Erasmus | 29.09.2018

Deux enseignants de l’ECG, à savoir Roberto GOMES (économie) et moi-même avons participé à la formation intitulée « Promoting Entrepreneurial Skills through formal and non-formal Activities » qui a eu lieu à Targu Mures en Roumanie entre le 23 et 29 septembre 2018.

Comme le suggère le titre, la formation avait comme sujet principal la promotion de l’entrepreneuriat dans l’enseignement et elle était organisée par le « Mures Teacher Training Center » en collaboration avec l’agence nationale Erasmus+ roumaine. Le programme rassemblait 10 participants de 7 différents pays (Allemagne, Portugal, Suède, Estonie, Lituanie, Macédoine et Luxembourg) et comprenait à la fois des workshops, des visites d’école et des entrevues avec des entrepreneurs et dirigeants d’école.

La formation a débuté avec une séance plénière concernant les nombreuses initiatives entreprises dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat dans le système scolaire roumain, suivie d’une présentation des 10 participants internationaux et de leurs institutions et des approches respectives. Cette première journée était fascinante, car elle permettait aux participants de découvrir de manière très concrète toute une série d’approches pratiques dans le domaine de la promotion de l’entrepreneuriat dans différents pays. En tant que représentants de l’ECG, Roberto GOMES et moi-même avons présenté le nouveau projet d’établissement « Get up, Stand up » qui venait d’être lancé dans notre école et qui a été reçu de manière très positive par les autres participants.
Les autres journées de la formation étaient consacrées à des visites d’école, des visites d’entreprises ainsi que des entretiens avec des hommes d’affaires, jeunes entrepreneurs et dirigeants d’école. Nous avons été particulièrement impressionnés par les visites d’école qui nous ont donné l’occasion de rencontrer des enseignants et élèves qui s’engagent activement dans des activités entrepreneuriales, comme par exemple les entreprises d’entraînement organisées à l’école secondaire « Transilvania » ou le laboratoire de robotique récemment lancé au « Colegiul National Unirea ». Malheureusement, en dépit de leur grand engagement, les participants se heurtent souvent à un manque cruel de moyens et à des infrastructures peu appropriées. Pourtant, ces contraintes ne parviennent guère à freiner leur enthousiasme captivant – bien au contraire, elles les obligent à rechercher des solutions de financement et de sponsoring originales et créatives, ce qui renforce davantage l’esprit entrepreneurial des activités en question.

En dernier lieu, la formation a mis un accent fort sur le réseautage en prévoyant un grand nombre de moments d’échange entre participants et avec des personnes tierces. Le séjour nous a ainsi donné la possibilité de tisser des liens personnels et professionnels étroits avec des collègues provenant de différents pays, ce qui pourrait aboutir à de nouveaux partenariats durables pour notre école.

Finalement, j’aimerais remercier les organisateurs roumains, l’ECG ainsi que l’agence nationale Luxembourgeoise ANEFORE de m’avoir donné l’opportunité de participer à ce programme extrêmement stimulant, riche et utile. Il ne s’agissait non seulement de la formation la plus fructueuse ma carrière d’enseignant, mais aussi et avant tout d’une grande leçon d’humilité face à l’engagement incessant de nos homologues roumains qui ne baissent jamais les bras face aux nombreuses difficultés qu’ils rencontrent.

Pour toutes ces raisons, je recommande vivement à mes collègues de participer à des formations Erasums+ du même genre. A mon avis, il est surtout utile de partir dans des pays moins proches du Luxembourg, afin de découvrir de nouvelles approches pédagogiques autres que celles de nos pays voisins déjà bien répandues dans nos écoles. Tout comme Roberto GOMES et moi-même, ils retourneront avec d’autant plus de nouvelles idées en tête et une motivation accrue pour les mettre en pratique.


» photos