Validation des acquis par l'expérience (VAE)

Objectif

Il est possible d’obtenir le diplôme de BTS sans devoir suivre les cours. Il s’agit donc d’une méthode alternative pour obtenir un diplôme. Pour cela le candidat doit prouver qu’il a acquis les compétences nécessaires lors de son parcours professionnel ou à travers d’autres activités (bénévolat, travail dans une association). Le candidat doit avoir accompli au moins trois années de vie active.

Fonctionnement

La VAE se fait sur demande. Le candidat doit introduire un dossier. Dans ce dossier il décrit son parcours professionnel et éventuellement les autres activités par lesquelles il a acquis les compétences qui figurent au programme de la formation BTS. Une commission spéciale (commission de VAE) examine ce dossier. Le candidat doit également participer à un entretien avec les membres de la commission.

Dossier

Le dossier est l’élément-clé pour commencer une procédure de VAE. Ce dossier doit être complété avec le plus grand soin et il doit être exhaustif, c’est-à-dire il doit décrire toutes les compétences nécessaires qui figurent au programme de formation BTS. Le dossier doit contenir des preuves. Il n’est pas suffisant de décrire des compétences acquises, elles doivent aussi être vérifiables. Le dossier se compose des éléments suivants :

  • Le formulaire
  • Les pièces à joindre en annexe (copie de la carte d’identité, copie des diplômes, contrats de travail, certificat d’affiliation à la sécurité sociales, certificat des employeurs, certificats de réussite de formations continues)

Le formulaire peut être téléchargé ici :

Un modèle qui explique comment il faut remplir le formulaire peut être téléchargé ici :

Entretien

L’entretien avec le candidat a pour but de clarifier les informations contenues dans le dossier. L’entretien dure en général une heure. Une mise en pratique pourrait être demandé au candidat (par exemple : utiliser un logiciel, parler une langue étrangère.

Compétences

Il est crucial que les compétences acquises pendant la vie active correspondent au maximum aux contenus du programme de BTS visé.

On pourrait illustrer la situation de la façon suivante :

1er cas :
Bildschirmfoto_2020-01-17_um_164216.png

Le candidat a acquis beaucoup de compétences dans sa vie active, mais très peu de ces compétences correspondent aux contenus du programme BTS. Il faut se demander si le candidat ne ferait pas mieux de postuler pour un autre diplôme qui correspond mieux à son profil.

2ème cas :
Bildschirmfoto_2020-01-17_um_164226.png

Beaucoup des compétences professionnelles correspondant au contenu du programme BTS. Une demande de VAE peut être envisagée. Dans la pratique, il est presque impossible d’obtenir un recoupement à 100 %.

Les objectifs d’apprentissage (acquis d’apprentissage) des programmes BTS peuvent être téléchargés sur le site ecg.lu (sous BTS, d’après les différentes sections).

Procédure

Le dossier de candidature est à remettre pour le 15 mai. La commission de validation se réunit après le 15 mai.

Le formulaire doit être remis de façon électronique et en version papier.

  • La version papier est à remettre en 5 exemplaires signés au secrétariat BTS de l’ECG
  • Le formulaire est à remettre électroniquement à l’adresse suivante : bts@ecg.lu. Le nom du fichier doit comporter le NOM, le Prénom du candidat ainsi que la mention Formuaire_VAE. (Par exemple  GOMES_DOS_SANTOS_Jeannette_Formulaire_VAE).

Il y a une réunion préliminaire : tous les dossiers sont examinés. La commission vérifie si le dossier est recevable (le dossier est-il complet et les conditions sont-elles remplies ?). La commission décide également au cas par cas s’il est opportun de continuer la procédure de validation.

  • Si les compétences du candidat ne correspondent que très peu aux contenus du BTS, la commission décide ne pas commencer officiellement la procédure de validation. La candidature est refusée. Trop de compétences exigées font défaut. Le candidat ne pourra pas combler ses déficits pendant le délai prévu (2 années). L’arrêt de la procédure de validation évite également au candidat de payer des frais d’admission (100 € par semestre). Ces frais sont à payer aussi longtemps que la procédure est en cours (maximum 2 années). Le candidat pourra refaire une demande de VAE pour la prochaine session, une fois qu’il aura acquis plus de compétences dans le domaine visé. La session de VAE commence tous les ans après le 15 mai.
  • Si les compétences se recoupent largement avec les contenus du BTS, la commission notifie au candidat que la procédure de validation est lancée. Le candidat est convoqué à un entretien.

Si la commission a donné une suite favorable au dossier de candidature, le candidat en est informé et il est convoqué à un entretien. Le candidat doit payer les frais d’inscription qui s’élèvent à 100 € par semestre. Ses frais sont à payer aussi longtemps que la procédure de VAE est en cours.

Les frais d’inscription sont à virer sur le compte de l’école :

No de compte: IBAN LU74 1111 2338 6797 0000

BIC: CCPLLULL

Bénéficiaire: Trésorerie de l’Etat SEGS ECG – School of Business and Management

Communication: [Prénom, NOM] – Inscription VAE [Section BTS, année]

A l’issue du premier entretien, le candidat est informé sur les lacunes à combler. Le candidat dispose d’un délai maximum de 2 années pour parfaire ses compétences (en suivant par exemple des formations continues). Après avoir fourni les preuves de l’acquisition des nouvelles compétences, le candidat est de nouveau convoqué à un entretien. Si la commission marque son accord, la procédure est terminée. Le jury d’examen doit par la suite valider les modules BTS. Une fois tous les modules BTS validés par le jury d’examen, le candidat peut prétendre au diplôme BTS.

Législation

Loi du 19 juin 2009 portant organisation de l’enseignement supérieur (extrait) :
Art. 12. (1) Par dérogation aux dispositions de l’article 10, l’accès est ouvert aux étudiants pouvant se prévaloir d’une expérience et d’acquis professionnels.
Peuvent donner lieu à validation les acquis de l’expérience correspondant à l’exercice, continu ou non, pendant une durée cumulée d’au moins trois ans, d’activités salariées, non salariées ou bénévoles.
Ces acquis doivent justifier en tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l’obtention du brevet de technicien supérieur postulé. Peuvent également donner lieu à validation des périodes de formation continue certifiées. L’accès est subordonné à la présentation d’un dossier et à un entretien.
(2) Les candidats titulaires de certains titres ou diplômes ou justifiant de l’obtention de certaines unités ou du bénéfice de certaines épreuves d’un diplôme, peuvent être dispensés de l’obtention d’une ou plusieurs unités constitutives d’un brevet de technicien supérieur. En fonction de la situation professionnelle du candidat, la durée des stages de formation peut être réduite.
(3) Une commission ad hoc instaurée pour le programme de formation concerné et nommée par le ministre sur proposition du directeur du lycée peut valider l’expérience du candidat pour une partie ou totalité des connaissances et compétences exigées pour l’obtention du brevet de technicien supérieur postulé. Elle se prononce sur les connaissances et les compétences qui, dans un délai de deux ans à compter de la notification de sa décision, doivent faire l’objet de l’évaluation complémentaire nécessaire à l’obtention du brevet de technicien supérieur.
La commission se prononce en outre sur la dispense et la réduction de stage
.

first previous next last