Historique

aaltgebai2.jpg


Les années soixante du XXe siècle, avec plus spécialement l’année 1968, ont marqué l’éducation au Luxembourg. L’Enseignement Moyen fut créé en 1965 et une réforme a été introduite substituant entre autres la section D, économique, à l’ancienne section commerciale. Les branches de formation générale et scientifique furent renforcées, l’enseignement classique économique renonça à une formation technique et pratique.

Mais pendant ce temps, les entreprises réclamaient des formations économiques et administratives à divers niveaux et notamment au niveau de l’enseignement secondaire technique. À cette époque, il n’y avait que l’enseignement professionnel et l’enseignement secondaire traditionnel.

Répondant aux appels de la vie active, Monsieur le Ministre Jean Dupong mit en place en 1970 la formation E.C.G.. En septembre 1970 une poignée de jeunes ont inauguré la première classe d’un type d’enseignement nouveau, de l’École d’Administration et de Commerce qui est devenue quelques années plus tard l’École de Commerce er de Gestion, comme suite logique de l’Enseignement Moyen, section commerce. Le but était de former des jeunes qualifiés prêts à repondre aux besoins d’un marché de travail en pleine mutation. C’est un fait que grâce à la clairvoyance de beaucoup de ministres d’État, de ministres de l’Éducation nationale et grâce surtout à l’engagement de beaucoup de professeurs que l’E.C.G. a connu de grandes satisfactions et un développement remarquable.

En 1971/1972, l’École d’Administration et de Commerce a déménagé du Limpertsberg à Hollerich, sur le Campus scolaire ‘Geesseknäppchen’ dans une construction préfabriquée, dite Schroerbau. Construite en 1968 pour compte du Lycée Michel Rodange, les blocs A et B hébérgent encore jusqu’à nos jours les classes de l’École de Commerce et de Gestion. Les travaux d’agrandissement de l’école, regroupant le bloc avec l’administration, la conférence des professeurs, les salles d’informatique, le centre de documentation, la salle polyvalente (salle des fêtes) furent entamés début des années 80 et terminés en 1985/1986.

L’École de Commerce et de Gestion, créée par la loi du 25 avril 1974 (Mémorial A – No 34 du 7 mai 1974) a connu depuis lors des temps mouvementés. La Loi du 21 mai 1979 portant 1. organisation de la formation professionnelle et de l'enseignement secondaire technique et 2. organisation de la formation professionnelle continue est sans doute à l’origine de ces phases mouvementées. Ce n’est que grâce à l’engagement des responsables de l’école des premières heures et aux sympathies de beaucoup de forces intellectuelles du pays que l’école a pu survivre. Aujourd’hui, plus personne ne doute de l’utilité de l’E.C.G. et de la qualité de son enseignement tant au niveau du secondaire qu’au niveau de l’enseignement supérieur.

Le succès reposait sur sa formation technique performante, répondant aux exigences du monde du travail et faisant face aux changements de l’économie. Le succès fut tel que, un peu partout au Luxembourg, le modèle des classes E.C.G. fut copié.

Pourtant les responsables de l’E.C.G. et surtout son premier directeur, Monsieur Pierre Kayser, avaient compris qu’il fallait réagir en continue dans l’intérêt de l’économie, dans celui de l’école et dans celui de ses étudiants. Ainsi, il fallait sensibiliser le pouvoir public luxembourgeois pour se rendre compte de la nécessité de se hisser à la hauteur des cellules de formation qui étaient en place à l’étranger

(Wirtschaftsschule [D], Kaderschule [CH], graduat [B], BTS [F]). Progressivement les chemins furent préparés. Tout d’abord une 14e année d’études (bac+1) a été mise en place et s’adressait à des bacheliers tous horizons et avait pour but premier de rapprocher l’école des entreprises.

En 1989, Monsieur Marc Fischbach, alors ministre de l’Éducation nationale, a chargé officiellement l’E.C.G. d’une mission de prospection en vue de la mise en place du Brevet de Technicien Supérieur (BTS).

L’année 1990, 20e anniversaire de l’E.C.G., a été également l’année de la consécration. La Loi du 4 septembre 1990 portant réforme de l'enseignement secondaire technique et de la formation professionnelle continue préconisait en son article 27 qu’une formation de niveau supérieur à l'enseignement secondaire technique, d'une durée de deux années au plus, fonctionnant en classes de plein exercice ou à temps partiel, sanctionnée par l'obtention du brevet de technicien supérieur (BTS), pouvait être organisée. L’E.C.G. a été devenu entretemps le Lycée technique ‘École de Commerce et de Gestion’. Une nouvelle aventure a connu ses débuts.

20160901_080551_001_1.jpg

Aujourd’hui, par Règlement grand-ducal du 25 juillet 2018 modifiant le règlement grand-ducal du 13 juillet 1979 transformant (...) l’École de Commerce et de Gestion en lycées techniques et leur octroyant des dénominations particulières, le L.T.’E.C.G.’ est redevenu l’École de Commerce et de Gestion et a été officiellement autorisé de porter sa dénomination anglaise de School of Business and Management. Avec sa maxime Living the future today que l’E.C.G. porte depuis 2016, l’école est toujours restée fidèle à son rôle et à sa mission pilote et d’avant-garde, résolument ancrée dans la vision du directeur en fonction. Les trois dernières années, de nouveaux projets ont été entrepris: des programmes spécifiques pour les classes de 4e à 1re à l’E.C.G. ont vu le jour. Toutes les démarches s’inscrivent dans l’esprit d’une école qui se veut ‘entrepreneurial school’, école ouverte aux entreprises et formant des jeunes à haut potentiel dans le domaine économique et administratif. L’E.C.G. a l’ambition de consolider sans rôle d’avant-garde et de se voir école de référence au Luxembourg dans son domaine de formation. Des travaux sont entamés à élargir son offre par une nouvelle formation dans l’enseignement secondaire classique et par plusieurs nouvelles formations au niveau des BTS. De même, une nouvelle filière pourrait voir le jour d’ici peu promouvant la langue anglaise et les mathématiques, deux branches phares du domaine économique. N’oubliant pas toutes les démarches entreprises dans l’enseignement supérieur, ou de nouveau l’E.C.G. est école pilote dans l’offre d’une formation au niveau du bachelier (BA) en partenariat avec l’Université du Luxembourg. Des contacts avec des hautes écoles et universités en Belgique et en France conduiront dans les prochaines années à un élargissement de telles offres.

L’enseignement à l’E.C.G. se voit confronté à de profonds changements, tant au niveau de l’enseignement secondaire (pédagogie différenciée, travaux en groupes, makerspace, projets et mini-entreprises, entretiens individuels avec les parents, les entrepreneurs, changements d’horaires, activités péri- et parascolaires) que de l’enseignement supérieur (conférences, séminaires, études/recherches) et il en résulte une nécessité de construire un bâtiment répondant à ces nouvelles exigences pédagogiques, tout en gardant du potentiel pour les évolutions futures.

first previous next last