Journalisme et vérité - Intervention de Monsieur Gaston Carré, journaliste, en classe de 4GCM1

ESG | 16.10.2020

Le programme de français de la classe de 4ème prévoit l’étude d’un chapitre intitulé « Où est la vérité ? ».
Dans ce cadre, Madame Gillen, professeur de français, a invité Monsieur Gaston Carré, journaliste au Luxemburger Wort.
Monsieur Carré a tout d’abord expliqué les missions du journaliste mais aussi ses différents domaines d’intervention.
Il en est ensuite venu aux questions abordant le journalisme et la vérité.


La première des questions sur lesquelles Monsieur Carré s’est penché, était de savoir si le journaliste était libre d’écrire ce qu’il voulait. Après avoir expliqué les différentes contraintes qui pèsent sur le journaliste, il en est venu à la conclusion que les notions de liberté et de vérité sont, dans le cas du journalisme, liées.
Une autre question était de savoir si le journaliste pouvait influencer le lecteur et de quelle manière. Là, Monsieur Carré a évoqué le choix des mots lors de l’écriture d’un article et a expliqué la différence entre le sens premier des mots et leurs connotations. Le choix des mots du journaliste pouvant mettre en avant une objectivité factuelle ou bien une appréciation subjective.
La troisième question était de savoir si le journaliste doit toujours dire la vérité. Une des situations exposées était la suivante : Lors du défilé militaire du 10 octobre dernier en Corée du Nord, des images d’un missile à longue portée ont été dévoilées. La Corée du Nord souhaitait démontrer sa puissance militaire aux Etats-Unis en dévoilant cet engin qui, selon le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, peut attendre les côtes américaines. Deux différentes questions se posent ici : Le journaliste doit-il dire la vérité au risque d’affoler l’Occident ou ne rien dire ? Le journaliste peut-il faire confiance à des images de missile envoyées par la Corée du Nord sachant qu’il peut s’agir d’un leurre (tout comme les images des chars (en carton) diffusées par l’armée allemande lors de la Première guerre mondiale) ?
Cette intervention a davantage éclairé les élèves sur la presse en particulier et les informations en général : qu’il s’agisse de reconnaitre un article a priori objectif ou encore d’identifier une fake news, de détecter l’ « infodivertissement » et de se méfier des informations virales !